L'objectif qui répond aussi bien à la qualité de vie des personnes vieillissantes qu'à des critères d'économies pour les individus et pour l'Etat, est bien de maintenir le plus longtemps possible les personnes âgées à leur domicile, comme elles le souhaitent très généralement. Différentes aides peuvent leur être apportées sous réserve de conditions particulières (ressources personnelles,...) à remplir pour chaque type d'aide. Une liste non exhaustive est donnée ci-dessous, qui montre leur diversité et leur complémentarité :

  • aide ménagère : en fonction de l'état de santé et sous réserves de conditions médicales et de ressources, on peut bénéficier d'une aide pour toutes les tâches courantes de la vie quotidienne ;
  • soins à domicile : des services de soins infirmiers peuvent intervenir à domicile, la prise en charge étant assurée par l'assurance-maladie ;
  • hospitalisation à domicile : elle permet de poursuivre le traitement à domicile après une hospitalisation et d'abréger la durée du séjour à l'hôpital, les soins étant assurés par un personnel hospitalier ;
  • centres de jour : afin d'éviter aux personnes âgées dont l'état n'appelle pas de thérapeutique « lourde ».une hospitalisation et, à l'initiative de caisses d'assurance-maladie, il est possible de recevoir un traitement en centre de jour ;
  • aide à l'autonomie : les personnes âgées de plus de 60 ans en perte d'autonomie, peuvent bénéficier d'une allocation leur permettant de rémunérer une tierce personne. Il s'agit de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ;
  • garde à domicile : cette aide financière est versée au titre des prestations supplémentaires, sous conditions médicales et de ressources aux retraités nécessitant temporairement une garde à domicile ;
  • chèques emploi universel : il sert à rémunérer les emplois familiaux à domicile et à acquitter les charges sociales auprès de l'URSSAF ;
  • réduction d'impôt pour frais d'aide à domicile : les sommes restant à la charge du retraité pour l'emploi d'une aide à domicile, peuvent ouvrir droit à réduction d'impôt sur le revenu, sous réserve de conditions de ressources ;
  • exonération des charges patronales de sécurité sociale : elle peut être accordée aux personnes ayant besoin de l'aide d'un tiers ou titulaires de certains avantages liés à l'invalidité.
Go to top
Web Analytics